Déjà plus de 82 000 membres. Vous aussi créez un compte gratuitement ou connectez-vous

F.A.Q. de l'auto entrepreneur et micro entrepreneur

Est-il possible d'être auto entrepreneur et micro entrepreneur dans l'automobile ?


 

Avant de songer à lancer votre activité d'auto entrepreneur et micro entrepreneur dans l'automobile, vous devez prendre en compte les spécificités du régime de l'auto entreprise et micro entreprise.

1. Être auto entrepreneur et micro entrepreneur dans l'automobile nécessite un diplôme

Pour la réparation automobile par exemple, si vous avez un diplôme qui vous permet de réparer les véhicules (CAP, BTS, Bac STI, Bac pro, etc.) et que vous avez les outils nécessaires à votre activité, vous pourrez exercer cette activité d'auto entreprise et micro entreprise.

2. Un auto entrepreneur et micro entrepreneur automobile ne récupère pas la TVA

L'achat de pièces pour réparer un véhicule se fait en TTC et, selon le régime de l'auto entreprise et micro entreprise, l'auto entrepreneur et micro entrepreneur ne récupère pas la TVA payée.

3. Un auto entrepreneur et micro entrepreneur automobile ne déduit pas ses achats de son CA

Le régime auto entrepreneur et micro entrepreneur ne permet pas non plus de déduire de son chiffre d'affaires les frais inhérents à son activité ou les investissements effectués en auto entreprise et micro entreprise.

Si vous achetez et vendez des voitures, vous ne pourrez ni déduire l'achat, ni les frais inhérents (carte grise, plaques, etc.). Si vous achetez du matériel pour travailler, vous ne pourrez pas déduire de votre chiffre d'affaires ces investissements.

4. Un auto entrepreneur et micro entrepreneur automobile paie ses charges, taxes et impôts sur le CA

Si vous achetez une pièce 50€ TTC, que vous revendez 60€, vous paierez des charges sociales, impôts et taxe de formation sur les 60€ et non sur la marge que vous ferez (10€).

5. Un auto entrepreneur et micro entrepreneur automobile a un CA à ne pas dépasser

De manière générale, le régime auto entrepreneur et micro entrepreneur prévoit une limite de chiffre d'affaires à ne pas dépasser et plus précisément pour un auto entrepreneur et micro entrepreneur automobile :

  • La réparation de voiture et toutes les prestations de services sont limitées à 32 900€ par an sur 2016 (identique à 2014-2015)
  • Les activités d'achat / vente de véhicules ou de pièces sont limitées à 82 200€ par an sur 2016 (identique à 2014-2015)

Un auto entrepreneur et micro entrepreneur automobile qui cumule une activité de prestation de services et une activité d'achat / vente ne pourra dépasser 32 900€ de CA pour la réparation automobile et 49 300€ de CA pour la vente de pièces.

Il devra également ventiler ses factures d'auto entrepreneur et micro entrepreneur entre les ventes de pièces et les prestations de services facturées.

6. L'auto entrepreneur et micro entrepreneur automobile doit être assuré

En tant qu'auto entrepreneur et micro entrepreneur dans l'automobile, vous devrez avoir une assurance professionnelle qui vous couvrira. Si vous travaillez dans un local, ce local devra également être assuré. Les frais d'assurance peuvent être très importants.

> Comparez gratuitement les assurances pour auto entrepreneur et micro entrepreneur !

7. Être auto entrepreneur et micro entrepreneur négociant ou mandataire automobile est délicat

Les mandataires et les négociants automobile sont soumis à une réglementation précise.

Le mandataire doit être en possession d'un mandat de recherche de la part de son mandant qu'il facturera. Il doit également avoir une réserve financière suffisante pour exercer. La législation est très importante à ce sujet.

Il en est de même pour le négociant qui devra montrer ses véhicules à ses clients.

Les activités de mandataire et de négociant automobile ne conviennent donc pas forcément au régime auto entrepreneur et micro entrepreneur.

Devenir auto entrepreneur et micro entrepreneur dans l'automobile, une bonne idée ?

En résumé, les points qui doivent être étudiés avant de vous lancer en tant qu'auto entrepreneur et micro entrepreneur automobile :

  • Les diplômes nécessaires
  • Les réglementations
  • Les responsabilités
  • La rentabilité, les marges et les dépenses

Le mieux est de faire un prévisionnel pour voir si le jeu en vaut la chandelle…

Globalement, à moins de faire des marges importantes et n'avoir que peu de charges et frais, il n'est pas très conseillé d'exercer le métier d'auto entrepreneur et micro entrepreneur automobile.

Rédigé par Michel Duriez d'Action Formation Performance.



< Que doit faire un auto entrepreneur et micro entrepreneur en cas de déménagement ?

Quel type de formulaire auto entrepreneur et micro entrepreneur doit-on utiliser ? >

Une solution économique pour vos dépenses professionnelles


Soon, la 1ère banque en ligne accessible pour les auto entrepreneurs.
CB Visa + toutes vos opérations courantes en zone euro gratuites. Aucuns frais de tenue de compte. Souscrivez en 5 min via l'application Soon.

Lire la suite

Questions sur la gestion auto entrepreneur et micro entrepreneur