Déjà plus de 82 000 membres. Vous aussi créez un compte gratuitement ou connectez-vous

Actualités de
l'auto entrepreneur

L'information auto entreprise et micro entrepreneur


Auto Entrepreneur : La success Story de PixaPulse


03-12-2013     Par

Lumière sur Jonathan Baret, lauréat des Trophées du Loiret 2013 et créateur de l'auto entreprise PixaPulse. Il partage son retour d'expérience en auto entrepreneur et revient sur son projet innovant de Visites Virtuelles pour les Pros.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter et décrire votre parcours ?

Jonathan Baret - PixaPulse - Portrait auto entrepreneur   

Passionné d'audiovisuel depuis toujours, j'ai monté une association il y a quelques années avec des amis. Nous nous sommes consacrés dans un premier temps à la création de courts-métrages, puis nous nous sommes intéressés à la photo.

D'exercice en exercice, ma passion se confirmait, tant et si bien que j'ai décidé d'abandonner le métier pour lequel j'avais fait des études – à l'époque je travaillais dans le service qualité d'une clinique – pour tenter ma chance en tant qu'auto-entrepreneur dans la photo.

Pouvez-vous nous présenter votre auto entreprise et votre concept ?

Depuis plusieurs années, je voulais proposer de la photo et de la vidéo à des coûts abordables (en raison des prix à mon sens exorbitants des professionnels de l'époque). Cependant je pensais avec raison qu'il me manquait une corde à mon arc pour proposer le « plus » indispensable, quelque chose de novateur qui pourrait me distinguer des autres photographes de ma région.

J'ai découvert le projet « Visite Virtuelle pour les Pros » de Google,  et j'y ai vu la pierre angulaire qui manquait à mon projet. Je me suis donc inscrit et formé auprès de Google pour pouvoir vendre et réaliser des visites virtuelles aux professionnels de ma région.

La visite virtuelle Google est un produit très complet en raison de ses évidentes qualités esthétiques et du bonus de visibilité qu'elle apporte au client. De plus, c'est un service très abordable pour le budget communication d'une société ou d'un commerçant, ce qui correspond parfaitement à la politique que je voulais pour mon entreprise : « de la com' de qualité, à moindre coût ! ».

Aujourd'hui je propose donc plusieurs outils personnalisés : Photo, Vidéo, Visite virtuelle classique et Visite virtuelle Google, et photo d'objets 3D à 360°.

Ce projet ne fait pas vivre que moi, car j'ai décidé il y a peu de confier la partie commerciale de mon activité à un apporteur d'affaires. Il s'agit d'une personne indépendante qui se charge de vendre mes produits – entre autres – aux professionnels de la région.

Mon projet est en pleine expansion, je fonctionne étape par étape. La première année j'ai pu renouveler l'ensemble de mon matériel, et cette année j'ai multiplié mon chiffre d'affaires par deux.

Vous avez franchi le pas vers l'auto entrepreneuriat. Quelles ont été vos motivations ? Pourquoi sous le régime de l’auto entrepreneur ?

Lorsque s'est présentée pour moi l'opportunité de devenir professionnel de la photo, il était impératif de ne pas prendre de risque excessif. Le régime de l'auto entrepreneur m'a séduit pour plusieurs raisons :

1) La simplicité d'inscription : en quelque clics j'étais devenu une structure pouvant facturer des prestations.

2) La sécurité des cotisations sociales : avec le principe du « si on ne gagne rien, on ne paye rien », ce régime était le plus sûr pour lancer une idée, un projet qui, compte tenu de mon inexpérience, s'avérait incertain.

3) Grâce à certaines aides de pôle emploi notamment, il allait être plus facile de dégager des bénéfices dès la première année d'activité.

Pour résumer, ce régime collait à la perfection à quelqu'un tel que moi, quelqu'un qui avait une passion et un projet mais qui n'avait pas d'expérience dans la gestion d'une entreprise et qui aurait eu certainement quelques craintes à se lancer dans une forme d'entreprise plus complexe.

Vous gérez votre auto entreprise avec le logiciel de myAE. Pourquoi ce choix ?

Je dois avouer que jusqu'à ces derniers temps, je gérais mes comptes avec un simple tableur. Lors de la soirée de remise des prix des Auto-Entrepreneurs du Loiret 2013, j'ai assisté à la présentation du logiciel et de ses différentes fonctionnalités.

Il s'avère que ce logiciel contient à lui seul les trois tableurs qui me servaient au quotidien : carnet d'adresses des clients, suivi de chiffre d'affaire et édition de factures / devis.

A cela viennent s'ajouter une grosse quantité d'indicateurs et de fonctionnalités qui se complètent de façon automatique au fil de la saisie des factures. Il m'est apparu comme une évidence d'abandonner mes tableurs pour un logiciel qui me simplifierait la vie.

Pour finir, quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent lancer leur auto entreprise ?

L'important c'est de croire en l'idée qu'on a. Grâce au régime de l'auto-entrepreneur, il n'y a plus de question à se poser.

Plus de « pour » ou de « contre » à peser. Si l'idée est bonne et que l'on y croit, rien ne peut empêcher la réussite.

Pour contacter Jonathan Baret de PixaPulse

Sites internet : http://www.pixapulse.com
Contact : jonathan.baret@pixapulse.com
Téléphone : 06.33.53.12.65
Facebook : http://www.facebook.com/jonathan.baret.37

 


Auto Entrepreneur : Revue de presse de Novembre by Widoobiz

Auto Entrepreneur : Nouveaux seuils pour l'année 2014