Déjà plus de 82 000 membres. Vous aussi créez un compte gratuitement ou connectez-vous

Actualités de
l'auto entrepreneur

L'information auto entreprise et micro entrepreneur


Auto Entrepreneur : En cas d'impayés, réagissez ! - Partie 1/2


03-10-2012     Par

Une gestion comptable sérieuse est indispensable pour éviter les impayés. Lorsque le nombre de clients est restreint, il est primordial de créer une relation de confiance avec ces derniers et de s'assurer de leur bonne foi.

La règle d'or est d'être parmi les premiers fournisseurs à être payés. On ne répètera jamais assez l'importance de l'anticipation et de la vérification financière de vos clients et prospects. En effet, il n'est pas possible de récupérer un impayé si l'entreprise est en liquidation judiciaire ou en dépôt de bilan.

A quoi sont dus les impayés?

Litiges commerciaux, mauvaise foi de votre client, litiges administratifs, les raisons des impayés sont nombreuses. Il arrive également que les impayés soient une conséquence d'un impayé subi par votre client. L'effet « boule de neige » est alors très rapide; « je ne pourrais vous payer que lorsque j'aurais été payé moi-même ». Mais pour la plupart des auto-entrepreneurs, cette situation a de graves conséquences.

En cas d'impayés, n'attendez pas ! Ce n'est pas parce que vous êtes indépendant que vous devez passer après les autres!  Dès l'échéance de la facture passée, n'hésitez pas à relancer votre client, par mail, par courrier ou par téléphone.

L'importance d'un tiers

Les relances internes n'ont pas toujours un réel impact sur vos clients, cela se vérifie malheureusement fréquemment chez les auto-entrepreneurs. Ce statut ne confère pas un fort poids de négociation. C'est dans cette situation qu'une société de recouvrement a un rôle important à jouer.

Recevoir une relance d'un cabinet spécialisé ou d'un huissier met une pression supplémentaire à vos débiteurs. Un tiers jouera le rôle d'intermédiaire, pourra négocier à votre place et mieux analyser les motivations de vos clients récalcitrants.

Commencer une procédure de recouvrement peut parfois faire peur. Longue et coûteuse, les auto-entrepreneurs sont parfois frileux à se lancer, bien souvent par manque d'informations et d'expérience. Il existe pourtant des solutions à faible budget et l'amiable est parfois suffisant pour récupérer ses impayés.

Recouvrement amiable ou judiciaire?

Le montant et l'échéance de la créance sont les deux critères essentiels de ce choix. Pour les créances de plus de 3 mois, vous pourrez directement passer en judiciaire. Il faut également prendre en compte l'historique avec votre client. Si vous avez de bonnes relations et que c'est la première fois que vous subissez un retard, optez d'abord pour de l'amiable.

Un problème de trésorerie, un changement de comptable peut parfois entrainer un retard sans conséquences. Si ce client est un habitué des retards de paiement, passez en judiciaire pour lui faire comprendre que vous avez besoin d'être payé rapidement.

Votre débiteur est un nouveau client, relancez le tout de suite en interne afin d'analyser sa réaction et passez en phase judiciaire. Il ne sert à rien de vous encombrer de mauvais payeurs.

Dans tous les cas, une procédure amiable sera la première phase de vos actions de recouvrement, même si vous souhaitez passer en judiciaire par la suite.

Basé sur la négociation dite « raisonnée », l'amiable se compose de 3 éléments : les lettres, les appels téléphoniques et parfois les visites terrain.

Les lettres

Il existe différents courriers, la mise en recouvrement (qui rappelle qu'il y a un impayé), le suivi contentieux (2ème relance de mise en garde) et enfin la mise en demeure (dernière lettre de relance qui conclut un scénario de recouvrement amiable, envoyée par huissier en phase pré-judiciaire).

Les appels

La société de recouvrement peut vous représenter de manière plus agressive en appelant vos débiteurs, comprendre leurs retards de paiement et surtout tenter de trouver une solution acceptable par les deux parties.

Les visites terrain

Celles ci ne sont effectuées que lorsque les appels n'ont pas aboutis et que les courriers restent sans suite. Une négociation en face à face peut parfois apporter une solution mais les visites sont souvent faites pour constater que le débiteur est toujours à la bonne adresse.

Auto Entrepreneur : En cas d'impayés, réagissez ! - Partie 2/2 >

A PROPOS DE L’AUTEUR - PASCAL ABEL

Après avoir occupé les fonctions de Directeur Commercial d’Intrum Justitia et de Directeur Général d’Equifax Rexora, Pascal Abel a décidé de mettre son expertise du recouvrement et du credit management au service des entrepreneurs. Il fonde, en 2005, sefairepayer.com, première plate-forme de recouvrement amiable et judiciaire en ligne. Il est le créateur de l’outil « Profil Débiteur® » qui permet de cibler les actions de recouvrement à mettre en place en fonction du débiteur. > En savoir +


Auto Entrepreneur : Le régime auto entrepreneur menacé ?

Auto Entrepreneur : En cas d'impayés, réagissez ! - Partie 2/2