Déjà plus de 82 000 membres. Vous aussi créez un compte gratuitement ou connectez-vous

Actualités de
l'auto entrepreneur

L'information auto entreprise et micro entrepreneur


Auto Entrepreneur : Réussir votre rentrée 2012 ?


04-09-2012     Par

C'est la rentrée aujourd'hui ! Dans un article spécial "Rentrée Auto Entrepreneur 2012", myAE.fr vous rappelle les 3 règles à ne pas oublier pour bien commencer cette rentrée et éviter les erreurs pour la fin d'année.

Afin de bien aborder la « Rentrée Auto-Entrepreneur 2012, myAE.fr vous rappelle trois règles importantes afin de bien redémarrer le mois de septembre

Règle 1 : L'importance de transmettre une image professionnelle à vos clients

Mise en situation : Lors d'un salon ou un espace de rencontres professionnelles vous avez distribué de nombreuses cartes de visites ou échangé vos coordonnées avec un nombre important de personnes.

Du point de vue du client potentiel : Désireux de plus d'informations à propos de votre activité et de votre auto-entreprise, un des premiers réflexes en 2012 de votre futur client sera d'effectuer une recherche sur Internet. Sa démarche consistera naturellement à  obtenir des informations détaillées sur votre activité : demande de devis, tarifs des prestations, images des produits vendus, présentations des offres, … . Ce client sera donc amené à consulter votre site internet, votre profil Viadeo ou toutes autres fiches descriptives de votre entreprise.

De votre côté : Le client a pris connaissance de votre offre et il est intéressé par vos services. Il vous demande un devis avant de s'engager à travailler avec vous. Comme votre site Internet ou votre carte de visite, le devis constitue un document porteur de votre identité visuelle à l'extérieur de votre entreprise.

Il est donc primordial de fournir un devis à l'image de votre auto-entreprise (logo, coordonnées téléphoniques, adresse postale et électronique,…) mais également avec toutes les mentions légales liées au régime auto entrepreneur et à votre métier (SIRET/SIREN, date d'échéance de paiement, numéro unique de document comptable, TVA non applicable, dispense d'immatriculation, agrément, etc.).

Prenez également soin de vos courriers électroniques. L'email propose l'avantage de l'immédiateté de réponse, mais il doit conserver une dimension professionnelle : respect des règles de grammaire et d'orthographe, phrase de politesse et objet du message explicite.

Règle 2 : Maitrisez votre trésorerie et faites-vous payer dans les temps

Votre client vient d'accepter le devis que vous lui avez transmis. Le premier pas est fait mais ce n'est qu'un début, maintenant vous passez à l'étape de la facturation. Vous pouvez alors transformer le devis en facture pour l'envoyer à votre client et pour qu'il puisse envoyer le paiement correspondant.

Malheureusement, il arrive (plus fréquemment vous le souhaiteriez) que les clients paient en retard. Simple oubli ? Ou réelle volonté de faire trainer les choses ? Les conséquences pour vous sont les mêmes : cela touche directement votre trésorerie, donc un manque à gagner souvent non négligeable pour la pérennité de votre projet.

Heureusement il existe des moyens pour limiter ces abus sans que votre trésorerie en pâtisse. Vous pouvez par exemple indiquer des taux de pénalités de retard élevés, demander à ce que la facture soit payée immédiatement en ligne ou à réception de celle-ci,…)

En cas de retard de paiement n'hésitez pas à mettre en place des solutions de recouvrement (lettre de relance, mise en recouvrement à l'aide d'un spécialiste tel que SeFairePayer.com). Leur mission sera de récupérer l'argent pour vous sans que cela impacte votre planning de gestion ou de prospection commerciale.

Remarque : Si votre client est une société, prenez le temps de vérifier l'identité de l'entreprise sur societe.com ou infogreffe.fr. Vous pourrez obtenir des informations légales sur l'endettement et les comptes annuels de votre client et peut-être débusquer un éventuel fraudeur.

Règle 3 : Soyez particulièrement attentif aux obligations légales liées à une auto-entreprise

Depuis le lancement du régime auto entrepreneur en 2009, plusieurs changements ont été appliqués au statut dont voici quelques rappels à avoir en tête :
- Même si votre chiffre d'affaires est égal à 0 vous devez effectuer votre déclaration tous les mois ou tous les trimestres
- En cas de non-déclaration l'auto entrepreneur est passible d'une pénalité de 46 euros pour chaque déclaration non effectuée + des majorations
- Les seuils de chiffre d'affaires annuel maximal ont été gelés pour 2012 : Soit 32 600€ pour une activité de prestations de services et 81 500€ pour une activité d'achat/revente
- Application de la règle du Prorata Temporis pour la limite de chiffre d'affaires (= calcul sur la date de début d'activité)
- Exonération de la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) pendant 3 ans à partir de la date de création de votre auto entreprise
- Assujettissement à la Contribution pour la Formation Professionnelle (CFP)
- Le plafond des revenus du foyer fiscal est limité à 26 420 € par part de quotient familial pour un auto entrepreneur
- Limitation à 24 mois sans chiffre d'affaires pour bénéficier encore du statut auto entrepreneur

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le dossier spécial « Les changements Auto-Entrepreneur en 2012 ».

Résumé de la règle 3 pour votre auto entreprise

Il est OBLIGATOIRE pour l'auto-entrepreneur de respecter la réglementation en vigueur afin d'éviter une sortie prématurée du régime ou des complexités administratives (suivi et limite de chiffre d'affaires, déclaration et paiement des cotisations, …).

Le logiciel de facturation myAE a été développé en ce sens et intègre des fonctionnalités pour vous guider dans ces démarches afin de simplifier la gestion quotidienne de votre auto-entreprise.


Auto Entrepreneur : ''Revue de presse de la rentrée'' by Widoobiz

Auto Entrepreneur : Dictionnaire Auto Entrepreneur