Déjà plus de 82 000 membres. Vous aussi créez un compte gratuitement ou connectez-vous

Actualités de
l'auto entrepreneur

L'information auto entreprise et micro entrepreneur


Auto Entrepreneur : Comment financer votre entreprise ?


17-10-2011     Par

Dans la vie d'une entreprise, le besoin de financement peut se faire sentir à tout moment, pour démarrer son activité ou pour la développer. Et le profil de l'entrepreneur n'y change rien, que vous soyez auto-entrepreneur, créateur ou déjà chef d'entreprise, le sujet est récurrent !

Le guide du financement par mybizbox

Le sujet du financement d'une entreprise est récurrent, il est donc indispensable d'évaluer correctement ses besoins pour définir un plan de financement adapté à votre projet. C'est une des conditions sine qua none pour la pérennisation de votre entreprise. C'est pourquoi nous avons créé, pour vous, un guide qui recense toutes les sources de financement qu'elles soient privées, publiques ou personnelles.

Ce guide en téléchargement gratuit sur www.mybizbox.fr vous proposera les coordonnées des contacts et les bonnes astuces pour convaincre. Et pour vous donner un premier aperçu, nous vous proposons les 15 erreurs à éviter dans votre recherche de financement.

Les 15 erreurs à éviter pour obtenir votre financement

• Erreur N°1 : Faire son plan d’affaires une fois pour toutes.
Le plan d’affaires est un document vivant qui doit évoluer et être mis à jour tous les six mois au minimum. De plus il peut se révéler opportun d’adapter son plan d’affaires aux investisseurs qui peuvent parfois avoir des exigences différentes.

• Erreur N°2 : Proposer un plan d’affaires trop pauvre en informations.
Imaginez que le plan d’affaires est un itinéraire indiquant où vous souhaitez aller, et les informations que vous mettez dedans sont comme des bornes ou des panneaux de signalisation indiquant que vous êtes toujours sur le bon chemin.

• Erreur N°3 : Indiquer des échéances courtes pour faire un bon effet.
Vous risquez de perdre toute crédibilité si les investisseurs s’en aperçoivent. Et si le dossier passe malgré tout, ne vous sentez pas soulagé parce que vous allez maintenant devoir tenir ces échéances, sans quoi vous risquez votre poste de directeur.

• Erreur N°4 : Annoncer des chiffres irréalistes.
L’enthousiasme peut pousser à un trop grand optimisme. Il faut donc rester objectif et ne pas se laisser emporter. On a envie que ça marche on écrit donc des chiffres qui feront que ça marche. Or la réalité du terrain est toute autre. Certains mois seront plus productifs que d’autres. Des périodes creuses se feront sentir, et il faut en tenir compte. Votre investisseur peut prévoir des remboursements en suivant les hypothèses de votre plan d’affaires, vous pouvez donc vous mettre dans une position difficile dès le départ. Pour autant il ne faut pas non plus proposer un plan d’affaires déficitaire sur les 3 premières années, car personne ne vous suivra.

• Erreur N°5 : Faire une mauvaise estimation de ses besoins.
Il est essentiel de bien évaluer ses besoins en financements, en prenant en compte les éventuelles périodes de crise pouvant survenir sans prévenir. Vous éviterez ainsi de devoir repartir prématurément dans une recherche de financement qui vous prendra le temps et l’énergie dont votre entreprise a besoin pour conquérir son marché.

• Erreur N°6 : Vouloir en dire trop.
Une présentation aux investisseurs doit être complète, courte et percutante. Il faut choisir les bonnes informations, les compacter et les présenter de manière intéressante. 45 à 60 minutes doivent suffire. Il est intéressant de présenter un angle publicitaire et de mettre les enjeux en valeur.

• Erreur N°7 : Sous-estimer ses concurrents.
Il faut tenir compte de tous ses concurrents directs et indirects pour envisager sa place sur le marché.

• Erreur N°8 : Le manque d’engagement.
Confier la rédaction du plan d’affaires à un tiers sans s’y intéresser de près vous desservira. Même s’il est extrêmement bien rédigé, si vous n’en maîtrisez pas tous les aspects, les investisseurs ne vous suivront pas, parce que votre engagement dans votre projet est l’un des critères prioritaires dans le choix des financeurs.

• Erreur N°9 : Cibler des premiers investisseurs pour se tester.
Le choix du premier investisseur a son importance car quand le premier fonds est levé, il est ensuite possible de solliciter son réseau, et ainsi d’obtenir des résultats plus rapidement.

• Erreur N°10 : Négliger le potentiel de son investisseur.
Le plus souvent, un investisseur est un cadre ou un chef d’entreprise qui bénéficie d’une belle expérience professionnelle. Ils sont souvent prêts à vous aider et pas seulement sur l’aspect financier. Ils peuvent vous apporter une aide précieuse en termes de conseils, et de réseau.

• Erreur N°11 : Attendre le dernier moment pour sa demande de prêt.
Trop d’entrepreneurs redoutent le moment de la demande de prêt et repousse l’échéance. Or il est très difficile d’obtenir un prêt rapidement. Ils se trouvent alors coincés et pris à la gorge. Mieux vaut faire ses demandes bien en amont, de manière à avoir le temps de solliciter d’autres investisseurs si le premier nous refuse.

• Erreur N°12 : Arroser tous les réseaux de candidatures en même temps.
On n’essaie pas au cas où, sans vraiment préparer son dossier. Mieux vaut faire peu de demandes, et les faire correctement que d’envoyer des dossiers partout, sans vraiment les remplir correctement.

• Erreur N°13 : Les business angels sont des saints.
Les business angels n’agissent pas que pour votre bien. S’ils décident d’investir dans votre entreprise, c’est qu’ils espèrent en retirer des bénéfices. Ils ne donnent pas d’argent, ils investissent et deviennent vos associés, et sont donc impliqués dans les décisions liées à l’entreprise : vous n’êtes plus seul maître à bord !

• Erreur N°14 : Se lancer en solo.
Une équipe est presque toujours performante, car elle se compose de compétences et d’expériences complémentaires.

• Erreur N°15 : Ne pas s’entourer des bonnes personnes.
S’entourer par affinités, c’est rassurant, mais n’oubliez pas que les investisseurs seront très attentifs à vos choix quant à vos associés.

En Résumé

Si vous souhaitez aller plus loin et connaître toutes les sources de financement qui s'offrent à vous pour trouver des financements, téléchargez gratuitement le guide "Financer mon entreprise" en page d'accueil du site www.mybizbox.fr

Cet outil simple et pratique recense toutes les sources de financement !

Auteur : Sigolène Petitjean
Site Internet : www.mybizbox.fr


Auto Entrepreneur : Ralentissement des immatriculations !

Auto Entrepreneur : Votez pour le meilleur pitch Entrepreneur !