Déjà plus de 82 000 membres. Vous aussi créez un compte gratuitement ou connectez-vous

Actualités de
l'auto entrepreneur

L'information auto entreprise et micro entrepreneur


Auto Entrepreneur : Apport de l'auto entreprise dans l'économie


06-03-2011     Par

L'APCE vient de publier un document faisant le point sur les idées fréquemment mises en avant concernant le régime de l'auto-entrepreneur. Son objectif est d'apporter des éclairages statistiques sur ce sujet.

Dossier sur l'auto entrepreneur par l'APCE OBSERVATOIRE

Le régime de l'auto-entrepreneur a rencontré un franc succès depuis sa mise en place. En deux ans, près de 680 000 auto entreprises ont été créées avec ce régime. Son arrivée a bouleversé nos repères et notre vision de la création d'entreprises y compris en matière statistique.

L'APCE (Agence Pour la Création d'Entreprises) a donc réalisé une étude intitulée "L'auto-entrepreneur : quel apport à la création d'entreprises après deux ans d'existence ?". Ce document réalisé par l'APCE a pour objectif d'apporter une information pertinente permettant une vision juste de l'auto-entrepreneur et de son apport à l'économie.

 

Introduction de la note de l'APCE

Depuis sa mise en place en janvier 2009, le régime de l’auto-entrepreneur a suscité bien des avis. Tout et son contraire se lit et s’entend sur ce nouveau régime qui a attiré de très nombreux créateurs, mais qui compte aussi quelques opposants.

Cette note reprend un certain nombre d’idées fréquemment mises en avant par les médias ou les observateurs de la création d’entreprises et les confrontent à la réalité statistique. Le but de ce document est d’apporter une information pertinente permettant une vision juste de l’auto entrepreneur et de son apport à l’économie.

 

Les idées mises en avant par les médias et les observateurs

L'APCE (Agence Pour la Création d'Entreprises) apporte dans ce dossier un ensemble de réponses sur les questions suivantes :
- Les auto-entreprises se démarquent-elles par leur faible chiffre d’affaires ?
- Les auto-entrepreneurs peuvent-ils créer des emplois salariés ?
- Les demandeurs d’emploi créateurs d’entreprise sont-ils les seuls à utiliser le régime de l’auto-entrepreneur ?
- Les employeurs profitent-ils de ce régime pour imposer à leurs salariés de se mettre à leur compte en devenant leurs sous-traitants ?
- Le régime de l’auto-entrepreneur encourage-t-il le développement d’activités secondaires ?
- Faut-il statistiquement considérer les auto-entrepreneurs comme de véritables entreprises ?

 

Conclusion de l'APCE

L’arrivée du régime de l’auto-entrepreneur a bouleversé nos repères et notre vision de la création d’entreprises y compris en matière statistiques. Les facilités offertes par ce régime, tant dans le calcul des cotisations sociales que dans le processus de création lui-même (notamment par un réel allègement des contraintes administratives), ont rendu possible, aux yeux de beaucoup de Français, l’accès au monde entrepreneurial.

Il permet également à certaines personnes de tester un projet auquel elles pensaient et qui relève bien souvent d’une passion. L’arrivée massive de nouveaux entrepreneurs, dont beaucoup répondent aux objectifs initiaux de ce régime (notamment la création d’activités complémentaires), n’a pas apporté une nouvelle catégorie d’entreprises (activités complémentaires, faible rendement…) et de créateurs. Bien avant la mise en place de ce régime, beaucoup d’entreprises répondaient déjà à ces critères.

Ce régime permet à un certain nombre de Français de tester une activité et même de tester leur intérêt et leur goût pour l’entrepreneuriat. De petites activités complémentaires feront naître chez un certain nombre de dirigeants le goût pour l’entrepreneuriat ou encore une vocation pour le métier de chef d’entreprise. Un sondage récent réalisé par Opinionway montre qu’un quart des auto-entrepreneurs souhaite faire évoluer leur entreprise vers un autre régime ou un autre statut (EURL, SASU, SARL…).

Même si tous ces dirigeants ne concrétisent pas obligatoirement leurs désirs, ils sont porteurs d’une volonté de développement et d’ambition pour leur entreprise et donc pour eux-mêmes. Quand on sait que différentes études démontrent les effets positifs de l’expérience entrepreneuriale sur les parcours professionnels et personnels des individus, on doit favoriser les moyens qui mènent à cette expérience.

Pour lire la totalité de la note, n'hésitez pas à consulter le site de l'APCE - Agence Pour la Création d'Entreprises - (www.apce.com).

Sources :
http://www.apce.com


Auto Entrepreneur : Bilan 2010 mitigé pour l'ADIE

Auto Entrepreneur : RTL.fr et la Création d'Entreprise