Déjà plus de 82 000 membres. Vous aussi créez un compte gratuitement ou connectez-vous

Actualités de
l'auto entrepreneur

L'information auto entreprise et micro entrepreneur


Auto Entrepreneur : L'entrepreneuriat, un vrai choix de vie


05-08-2010     Par

La 3ème vague de l’Observatoire de l’Auto Entrepreneur réalisée par OpinionWay en Juin 2010 pour l’Union des Auto Entrepreneurs (UAE) et la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires montre que ce régime est un vrai choix de vie ! Voici les principaux constats.

Après plus d’un an et demi du lancement du régime de l’Auto-Entrepreneur, plus de 500 000 personnes s'y sont inscrites. Ce succès quantitatif est révélateur d'une profonde évolution des mentalités.

Pour mieux comprendre ce phénomène, l’Observatoire de l’Auto-Entrepreneur a décidé d'en étudier les caractéristiques : qui sont-ils ? quelles activités pratiquent-ils ? quel est le niveau de leur activité ? comment jugent-ils le régime ? quelle est leur vision de l'avenir ?

Voici les principaux constats de cette étude :

L’auto-entrepreneur un statut ouvert à tous
Un an et demi après la création du statut d’auto-entrepreneur : 85% sont toujours en activité.

Parmi les 15% qui ont arrêté presqu’1 sur 10 a changé vers un statut d’entreprise.
Dans le futur, près d’un tiers souhaite faire évoluer leur statut, mais plutôt dans un horizon lointain (2 ans et plus, dans 60% des cas) mais 11% de ceux qui l’envisagent, l’imagine dans les 6 prochains mois.

Le profil général : 39% de femmes, 45 ans de moyenne d’âge.
Plus de la moitié sont salariés (28%), fonctionnaire (3%), étudiant (2%) ou retraité (19%).
L’autre moitié sont sans autre activité dans 36% des cas ou chômeur pour 12% d’entre eux. Les services constituent l’essentiel de l’activité : services aux particuliers (37%) et services aux entreprises (24%) dont 16% d’activités de « conseil ».

En termes de qualification :
31% sont ou ont été cadres et 30% employés.
43% sont diplômés d’un bac+2 ou au-delà, 20% le niveau bac et 37% inférieur au bac.

Une activité considérée comme non concurrente au salariat
Relation avec les employeurs : 92% des auto-entrepreneurs non salarié ou chômeur considèrent avoir créé leur activité sans contrainte d’un employeur qui ne voulait pas les embaucher.

Parmi ceux qui sont salariés, 98% considèrent ne porter aucun préjudice à leur employeur actuel.
Toujours parmi ces salariés, 45% ont prévenu leur employeur avant leur inscription et 23% dès que leur activité d’auto-entrepreneur a commencé; 28% n’ont pas l’intention de le prévenir.

Saisonnalité de l’activité des auto-entrepreneurs :
Pour 34% d’entre eux, leur activité est régulière tout au long de l’année.
Pour 36% d’entre eux, elle est aléatoire en fonction des ventes ou commandes.
Pour 21% d’entre eux, elle dépend de leurs disponibilités.
Et seulement 9% ont une activité purement saisonnière.

Etapes franchies :
84% ont démarché des clients : Plus de 90% si ils ont plus d’un an d’ancienneté, proche de 75% s’ils ont moins de 6 mois d’ancienneté.
72% déclarent avoir déjà vendus ou facturés des services : Plus de 80% si ils ont plus d’un an d’ancienneté, environ 50% s’ils ont moins de 6 mois d’ancienneté.

7k€ de revenus moyens et des besoins d’accompagnement
En moyenne, ils consacrent 52% de leur temps et en retirent 42% de leurs revenus, soit un chiffre d’affaires moyen d’environ 7000€ parmi les 72% ayant déjà vendu ou facturé.

Globalement, 62% se sont souvent renseignés sur Internet : 68% sur les sites officiels pour leur déclaration, 30% sur des sites d’aides, de fédération ou d’informations générales et 21% sur des blogs ou conseils d’autres autoentrepreneurs.

Les principaux domaines sur lesquels les auto-entrepreneurs ressentent un besoin d’aide sont leur déclaration (31%), leur développement commercial (30%), l’information vis-à-vis du fonctionnement général du statut (26%) et moins sur leur activité ou leur métier.

90% des auto-entrepreneurs attendent une protection contre les propositions malhonnêtes, 79% sont pour un contrôle des employeurs qui forceraient à créer des auto-entreprises, plus de 65% sont pour une optimisation des plafonds de chiffre d’affaires ou des taux de charges.

Les auto-entrepreneurs expriment un indice de confiance moyen de 65/100 proche de celui mesuré en février (68). Cet indice d’autant plus élevé que l’activité est forte : 74/100 pour ceux qui y consacrent plus de 80% de leur temps et 75 pour ceux qui ont facturé plus de 10 k€.

86% sont fiers d’être auto-entrepreneurs, 83% se sentent appréciés des Français et 75% considèrent que ce statut constitue une opportunité pour les futures générations, résultats en phase avec la vision des Français.

Méthodologie de l'étude sur l'auto entrepreneur :

Étude quantitative réalisée auprès d’un échantillon de 1001 créateurs d’auto-entreprise, représentatif des autoentreprises créées depuis le 1er janvier 2009.
La représentativité de l’échantillon a été assurée par un redressement sur les données INSEE en terme de secteurs d’activité ,de régions et d’ancienneté de la déclaration de l’auto-entreprise.
Mode d’interrogation : L’échantillon a été interrogé par téléphone sur système CATI.
Dates de terrain : les interviews ont été réalisées du 27 mai au 4 juin 2010.

Sources :
Observatoire de l’Auto Entrepreneur réalisé par OpinionWay pour l’Union des Auto-Entrepreneurs et la Fondation Le Roch Les Mousquetaires (http://www.union-auto-entrepreneurs.com)


Auto Entrepreneur : Définition du mot dans le dictionnaire

Auto Entrepreneur : Ma cyber Auto Entreprise - Module 4